J’ai jeté la bouteille sur l’horloge
Brisé le sablier de mes alcools
Et mes éclats brisés sur le sable
     de ces plages de temps figés
     embrument de larmes
     les grains de ma mémoire
L’œil toujours rivé
     dans le goulot cassé
     de mon coeur dépolis

© Yann Le Rousic
pour le site de création collective "Coïtus impromptus"