Durs en nos fardeaux
Face a la lumière de vents
À mémoires hercyniennes

Ciment de nos oripeaux
S’effrite en foisonnement
De caresses éoliennes

Et la pierre de nos peaux
S’éclaire de l’or ardent
Des promesses de lichen


© Yann Le Rousic

Evit Ólöf