en ces temps frontières
de rupture sédentaire
en la mémoire pétroglyphe
des hommes immobiles
nous avons perdu le froid
oublié la trace
la piste du cerf
et tracé des chemins
les blessures de terre
nous inventant Dieux
en plantant la graine
face à l’arbre insuffisant
nous avons
dressé les pierres

 

 

Yann